BlogLes tendances du SEO On-Page pour 2022

Les tendances du SEO On-Page pour 2022

La plupart des optimisations On-Page sont accessibles à n’importe qui et ne nécessitent pas de compétences très techniques. Le tout en ayant un impact considérable sur le positionnement de vos pages dans la SERP. Dans cet article, nous allons faire en sorte que vous développiez les bons réflexes : une méthodologie et une rigueur dans votre production qui vous assurera un bon positionnement pour l’année 2022 et la suite (c’est vrai si vous avez au moins déjà des pages indexées, sinon c’est peut-être qu’il faut nous consulter !).

Je vous donnerai quelques « tips » ainsi que les lignes directrices vers lesquelles le référencement naturel se profile.

5-tendance-seo-on-page-2022

1 – Title, Tag, URL

1.1 Les Balises Title : accroître vos taux de clics

Accéder à des mots-clés avec de très grosses volumétries n’est pas aussi simple qu’il y a 10 ans. Ce n’est pas impossible, mais cela nécessite des ressources humaines et financières.

Néanmoins, il est rare que les internautes ne visitent qu’un site lorsqu’ils effectuent leurs recherches, et il est fort probable que leurs yeux se fixent sur votre balise « title ».

L’objectif est de marquer la différence avec vos concurrents, de la rendre plus visible, lisible, compréhensive, et qu’elle corresponde concrètement à l’intention de recherche de l’utilisateur.

Par exemple, votre nom de marque en début de balise, sur un mot-clé qui n’est pas lié à une requête navigationnelle, ou si votre notoriété n’est pas celle de Nike ou Apple, n’est pas intéressant.

En revanche, l’humain réagit facilement à certains éléments qui vont l’alerter sur la cohérence entre ce qu’il lit et ce qu’il recherche comme réponse. En comprenant la recherche de votre internaute, vous pouvez faire en sorte d’attirer son attention et de favoriser le clic.

Soyez différenciant.

Pour une requête transactionnelle et concurrentielle :

Introduisez des éléments liés à la qualité du produit, à sa gamme, ou alors votre avantage prix :

requête commerciale ou transactionnelle
Exemple de balises titles pour une requête commerciale/transactionnelle


Pour une requête informationnelle :

Le fait de lire, « meilleur », « top 5 », dans des balises « Title » offre l’illusion d’une information impartiale et permettant d’en apprendre plus et de manière formelle sur un ensemble de « bons » produits d’un marché. C’est exploitable sur des parties blogs ou informationnelles, mais à ne pas réaliser sur vos pages catégories.

balise "title" requête informationnelle
Exemple de balise title pour une requête informationnelle

1.2 Les Tags

N’utilisez pas les tags, c’est inutile et ça démultiplie le nombre de pages. On n’en veut pas en référencement naturel !

1.3 URL

Les URLs, c’est simple : lisibles, explicites, sans caractères spéciaux, les traits d’union vous servent d’espace. L’idée générale est de reprendre votre balise « title » (qui inclut votre mot clé principal, voire connexe). Lorsque je lis votre URL, je dois comprendre instantanément quel est le sujet de la page). Et n’intégrez pas les déterminants et pronoms :

exemple d'URL optimisée SEO
Exemple d’URL optimisée


2 – Contenu Roi : « al cheikh mat » ?

« UN CONTENU UNIQUE POUR LES GOUVERNER TOUS » C’est la meilleure introduction que l’on pourrait faire si cet article était un film. Non, le contenu n’est pas roi, le contenu UNIQUE est roi.

En réalité, c’est une chose que l’on entend souvent. Peut-être trop souvent. Mais comment rendre un contenu unique et qu’est-ce que cela signifie réellement ?

2.1 Écrire un contenu original et détaillé

Tout d’abord, tirez profit du contenu unique de votre marque ! Des témoignages, études de cas ou des résultats que vous avez obtenus ! C’est un contenu simple à créer, voire à reprendre, et il sert directement l’objectif de conversion de votre page.

Par la suite, un contenu unique c’est du texte, unique OK, mais aussi du contenu graphique (images, photos, vidéos) ou encore audio !

Néanmoins, faites attention, un contenu doit être simple, engageant, voire éducatif. Illustrez vos points, et bien sûr connaissez votre sujet.

Bien entendu, inspirez-vous de vos concurrents, mais pas que… Visitez d’autres sites, des marchés proches avec la même typologie de produits et services, intéressez vous aux marchés étrangers, le Google E.U est une mine d’or concernant les processus et les fonctionnalités à apporter. En bref, soyez curieux !

Par ailleurs les deux pôles dans lesquels les entreprises investissent le moins sont le SEO et l’UX/UI design. Ça tombe bien, c’est aussi par cela que l’on peut apporter le plus de valeur à une page, et c’est ce qui vous rapportera le plus à long terme !

Je m’explique :

Afin de proposer un contenu unique, faites en sorte qu’il soit le plus accessible et logique possible. L’expérience utilisateur, c’est avant tout de pouvoir accéder à la bonne information, au bon moment et au bon endroit.

La synergie entre le SEO et l’expérience utilisateur est réelle, beaucoup parlent du nouveau phénomène « SXO ». En réalité l’ergonomie est un élément central du référencement naturel depuis longtemps. Un contenu facilement compréhensible, aisément accessible avec une vraie plus-value éducative, c’est une page qui génère de la rétention.

DE L’EXPERT DE L’EXPERT LES TIPS LES TIPS
Félix Touzé Consultant SEO chez Zaacom
« Un contenu unique c’est avant tout un contenu simple à comprendre, intuitif, engageant voire éducatif. Une vraie plus-value. »

2.2 Avoir un excellent positionnement de ses mots-clés

Tout d’abord, faites en sorte que votre mot-clé principal soit utilisé dans la première partie de votre contenu, titre et introduction.

Utilisez correctement votre structure Hn ! La structure Hn, comme n’importe quel document, permet d’ordonnancer l’information, H1, H2, H3 nous donne :

Titre

                Sous-titre

                               Sous-sous-Titre

Plutôt logique non ? Dans cette structure, favorisez votre mot-clé principal et vos mots-clés connexes.
Par ailleurs, un ancrage efficient vous permettra d’améliorer l’expérience utilisateur de votre page, voire d’afficher directement la réponse que recherche votre internaute en tapant sa requête sur le moteur de recherche. Imaginons :

« 2.1 – Peut-on perdre du poids en mangeant des haricots secs ? »
URL de la page -> (h)ttps://blog-sante/perdre-du-poids-quels-aliments#peut-on-perdre-du-poids-en-mangeant-des-haricots-secs/

La seconde partie, avec un croisillon (non, ce n’est pas un hashtag ni un dièse), est une ancre intégrée dans le code HTML de votre page qui permettra de scroller automatiquement la page jusqu’à la partie qui nous intéresse !
C’est très pratique, et cela favorisera la sélection de votre contenu en position 0 ainsi que votre positionnement sur de multiples requêtes de longues traines.

3 – Les images

Trop souvent, il est encore possible de voir des sites « optimisés » sans attribut alternatif textuel dans une image, ou encore moins de légendes, et renommez correctement vos images ! La légende des images a, généralement, 3 fois plus de chances d’être lue que le contenu de votre body. Profitez-en.

3.2 Le format des images

Mon conseil, pour toutes les images, utilisez LE FORMAT .WEBP.

Le défaut est qu’il n’est pas tout à fait exploitable partout (qui utilise réellement safari ?).

Petite astuce pour répondre à cela. Pour les personnes utilisant le CMS « WordPress », le plug-in « imagify » permet de convertir les images en WebP au format JEPG sur les navigateurs qui ne le lisent pas. Le format va être amené à être utilisé partout et il diaboliquement efficace.

Lorsque vous décidez du type de fichier à utiliser pour les images, voici un aperçu :

  • L’image contient-elle des éléments transparents ? -> PNG
  • L’image doit-elle être en très bonne qualité (un logo vs une image de couverture pour un article de blog par exemple) ? -> 𝗦𝗩𝗚
  • Tout le reste -> 𝗝𝗣𝗘𝗚

3.3 Adaptez vos images !

Quel est l’intérêt d’utiliser une image de 1200×1000 pour une vignette ? Aucune, on est d’accord ? Même compressée, ça n’a pas de sens, on adapte et ensuite on compresse !

Utilisez des images uniques, car le fait d’utiliser des images, vidéos et graphiques de haute qualité permet de mettre en valeur votre contenu.

EN PANNE D’INSPIRATION
Zaacom vous fait bénéficier du savoir-faire de ses équipes pour l’élaboration de contenus de haute qualité

4 – Vitesse

On ne le dit jamais assez, un site rapide c’est un taux de rebond faible ! Vous testez sur desktop ou sur mobile avec une connexion fibre au bureau. Ce n’est pas un test terrain, mais un test laboratoire et une partie de votre audience peut utiliser une 3G rapide.

Les éléments primordiaux et facilement solutionnables pour améliorer votre vitesse de chargement :

  • Minifiez votre code (HTML, CSS, JSS)
  • Compressez les fichiers (images) et utilisez des lecteurs externes pour vos vidéos (Youtube)
  • Optimisez vos images (coucou point 3)
  • Evitez les redirections 301 de votre site
  • Améliorez le temps de réponse de votre serveur
  • Priorisez le chargement des éléments sur vos pages

5 – Maillage Interne

Des liens internes dans votre contenu, il en faut, mais des liens pertinents qui mènent vers un sujet relatif avec une ancre spécifique et cohérente. Par exemple, intégrez dans vos pages les liens vers les « derniers articles » n’est pas pertinent.
Vous nous en apprenez plus sur la manière de changer un rétroviseur seul et vous nous dirigez vers les meilleurs toiletteurs pour chiens de Toulouse ?

Des liens sortants (en follow), vers des sources, des ressources ou des sites eux-mêmes pertinents dans la thématique sont tout à fait cohérents, et c’est le modèle le plus sain qu’il existe.
Quel est l’intérêt d’avoir des liens en « no follow » sur toute la SERP pour Google ?

Il n’y a pas d’indicatif concernant le nombre de liens de 3 à 8 s’ils sont pertinents et corrects. Variez les ancres, vous favoriserez le positionnement des pages sur des mots-clés secondaires et cela évitera que ce soit considéré comme du spamming par Google (si vous avez 700 articles liés à une page avec le mot-clé « terrasse en bois », cela risque d’être considéré comme un peu agressif !).

Conclusion

Pour bien comprendre le SEO en 2022 et se projeter sur la suite, il faut s’intéresser aux dernières orientations de Google afin de comprendre ces objectifs :

En premier lieu, améliorer l’expérience globale de l’utilisateur. Les différentes mises à jour des « Web Core Vitals » sont la démonstration d’une volonté d’améliorer le « sentiment » de rapidité du Web en général et de ses performances. Plutôt ironique lorsqu’on s’aperçoit que les ressources les plus longues à charger (en temps de réponse serveur) sont souvent celles de Google (Salutations, Google Analytics !).

Par ailleurs, on voit depuis quelques années qu’une partie des recherches sont effectuées sans clics par la suite. Cela signifie que l’internaute obtient la réponse qu’il souhaite grâce aux panels ou aux positions Zéro. Qu’est-ce que cela signifie ? Le dessein de Google n’est pas d’offrir un panel de réponses possible à l’internaute, mais LA réponse qu’il recherche.

De ce fait, comment pourrait-on traduire cette stratégie en action concrète à court terme ?
Le contenu n’est pas roi, le contenu unique l’est. Le web est truffé de contenus dupliqués ou pauvres, c’est antinomique avec l’idée d’une interrogation = une réponse. La mise à jour concernant « les avis et tests produits » est une démonstration secondaire de cette volonté de favoriser les contenus ayant une réelle plus-value. Ce n’est souvent pas une question de quantité, mais de qualité.

Mon conseil principal sera de tester afin de repousser les limites.

Ne vous contentez pas de vous inspirer de vos concurrents : innovez de manière à aller plus loin, et proposez la page unique que recherche l’internaute derrière son intention avec des fonctionnalités et des informations complémentaires et agencées de manière à faciliter la navigation de vos internautes.

Une information bien entre maillée, et cohérente par axe du site, favorisera non seulement la cohérence de votre cocon sémantique, mais aussi le linkbaiting, c’est à dire la reconnaissance de votre contenu comme ayant une réelle plus value, et vous permettra d’être cité.

À LIRE AUSSI SUR LE BLOG
Comment trouver le bon ton éditorial ?
article rédigé par Félix TOUZE Consultant SEO voir tous les articles

Commentaire