Blog Blog SEO DiversDu SEO au SXO : Replacer l’utilisateur au centre de votre stratégie

Du SEO au SXO : Replacer l’utilisateur au centre de votre stratégie

L’efficacité d’une stratégie SEO se juge par l’évolution du chiffre d’affaires généré par celui-ci. Or aujourd’hui la concurrence en ligne est telle qu’il ne suffit plus d’être bien positionné pour convertir. En effet, les internautes n’ont jamais eu autant de choix et peuvent désormais comparer entre plusieurs sites avant de passer à l’action. Il devient donc nécessaire de penser ses pages avec une logique de conversion.

points-evalues-par-google-sur-experience-utilisateur

Le SXO, c’est quoi ?

Le terme SXO, acronyme de « Search eXperience Optimization », désigne une stratégie combinant SEO et UX.  L’objectif est d’optimiser un site à la fois pour les moteurs de recherche et pour les utilisateurs. Cette méthodologie ne se limite donc pas à positionner un site sur les SERP des moteurs de recherche, mais pousse le travail d’optimisation jusqu’à la conversion.

L’UX, critère de pertinence pour Google

Dans sa quête de fournir des résultats les plus pertinents possibles, Google a bien compris que l’expérience utilisateur jouait un rôle très important. C’est pourquoi cette notion est de plus en plus présente dans le fonctionnement de son algorithme.

Prenons par exemple l’une des dernières mises à jour importante de l’algorithme : Rankbrain (2015).

Google Rankbrain a été déployé par Google dans le but de mieux comprendre les attentes et les besoins des utilisateurs en introduisant la notion d’intention de recherche. Pour se faire, l’algorithme analyse la manière dont les internautes interagissent avec une page de la SERP pour une requête donnée. En fonction des métriques observées, il décidera d’impacter positivement ou négativement votre classement.

Parmi les signaux interprétés par Google pour évaluer l’expérience utilisateur des pages web, on retrouve :

  • Le taux de clic organique : rapport entre le nombre de clics et le nombre de fois où une page est apparue dans les résultats de recherche
  • Le temps passé sur la page
  • Le taux de rebond
  • Le « pogosticking » : lorsqu’un internaute visite plusieurs résultats de recherche pour trouver l’information qu’il cherchait.
  • Les Core Web Vitals

L’une des erreurs d’une grande partie des consultants SEO d’aujourd’hui est de se focaliser uniquement sur le positionnement de leurs sites. Or l’analyse du comportement des utilisateurs permet également d’identifier des axes d’amélioration.

DE L’EXPERT DE L’EXPERT LES TIPS LES TIPS
Gwendal Geffroy Consultant SEO chez Zaacom
« Les bénéfices d’une approche SXO ne se limite pas au SEO mais profitent à l’ensemble de vos stratégies d’acquisition (SEA, Social Ads, …) »

Comment mettre en place une approche SXO ?

Optimiser sa visibilité sur les résultats de recherche

L’approche SXO ne se limite pas à apparaitre sur les traditionnels résultats de recherche et à espérer attirer l’attention de l’internaute uniquement grâce à un title et à une meta description bien optimisés. Le SXO a vocation à tirer profit au maximum de toutes les opportunités qu’offre Google en termes de visibilité, ceci afin de prendre un maximum de place sur les SERP et d’améliorer son CTR.

Prendre en compte la recherche universelle

La recherche universelle offre la possibilité d’apparaitre sur une multitude de types de résultats de recherche :

  • Google Images & Vidéos
  • Pack local via la fiche Google My Business
  • Knowledge Graph
  • Autres question posées (ou People Also Ask)
  • Position 0
  • Etc.

Par exemple, en intégrant des médias uniques et de qualité dans vos contenus, vous vous positionnerez mieux non seulement dans les résultats de recherche textuels, mais également sur Google Images et Vidéos.

Pour cela, il est primordial d’analyser au préalable l’intention de recherche de l’internaute pour lui proposer les types de résultats les plus pertinents.

Intégrer des microdonnées

L’utilisation des microdonnées permet l’affichage de Rich Snippet (ou Extrait Enrichi) qui viennent agrémenter vos résultats de recherche.

Il en existe une multitude, mais certains sont spécifiques à des secteurs d’activité (exemple : le rich snippet événement qui affiche les dates de représentation).

Les bénéfices des extraits enrichis est double :

  • Certains d’entre eux viennent agrémenter vos liens bleus avec des éléments visuels permettant d’attirer le regard et de prendre davantage d’espace sur la SERP.
  • L’affichage de ces informations supplémentaires va renforcer la confiance de l’utilisateur à l’égard du site et l’incitera donc à cliquer (meilleur CTR).
EN PANNE D’INSPIRATION
Zaacom est votre prestataire de confiance pour la prise en charge de l’intégralité de votre stratégie de référencement.

Optimiser ses landing pages

Maintenant que l’internaute est arrivé sur votre site, vous devez vous assurer qu’il trouve l’information qu’il recherche et l’accompagner jusqu’à la satisfaction de son besoin.

Comprendre les besoins et attentes des visiteurs

Pour proposer un contenu pertinent aux internautes qui arrivent sur vos pages de destination, vous devez comprendre quelles sont leurs attentes et leurs besoins. En définissant le profil de vos visiteurs (vos personas), vous serez en mesure de proposer un contenu répondant à leurs recherches avec les bons éléments de réassurance.

Dans la majorité des cas, il faudra varier les types de contenus en intégrant des images et des vidéos. Ces supports sont en effet très appréciés par les utilisateurs, mais également par Google comme nous l’avons vu avec la recherche universelle.

Penser à l’ergonomie de vos pages

Un utilisateur ne restera généralement pas longtemps sur un site si la réponse à son interrogation n’est pas facilement accessible. Il est donc important de penser la structuration des pages de manière intuitive. Un contenu mal agencé, partiellement inutile et sans call-to-action visible, nuira à l’expérience de l’utilisateur qui quittera votre site.

La dimension de l’ergonomie doit être pensée tout au long du tunnel de conversion afin de s’assurer qu’un maximum de visiteurs aboutissent à l’action souhaitée.

Faciliter leurs navigations sur le site

Vous devez enfin veiller à ce que la navigation sur ou entre les pages soit la plus simple et naturelle possible.

Un maillage interne respectant une logique de cocon sémantique ou de siloing assurera une cohérence entre les pages liées, ce qui sera donc bénéfique à l’expérience utilisateur.

Assurez-vous que votre site soit bien responsive : l’ensemble des éléments de vos pages doit être visible et cliquable. Les habitudes de navigation évoluent, et la part du mobile ne fait que s’accroitre avec le temps. Pour s’adapter au phénomène, Google a également modifié sa manière de crawler le Web avec le principe de l’Index Mobile First.

Que ce soit pour mobile ou desktop, un temps de chargement trop long desservira à coup sûr l’expérience utilisateur. L’internaute d’aujourd’hui veut de l’instantané et n’attendra pas que votre site charge, passé 3 secondes il reviendra aux résultats de recherche pour aller voir ailleurs.

En conclusion

L’approche SXO est une évolution indispensable du SEO qui consiste à remettre l’utilisateur au cœur de sa stratégie en lui offrant des résultats plus pertinents, adaptés à ses besoins. Les attentes de Google en matière d’expérience utilisateur se sont également accentuées ces dernières années, et l’UX doit donc faire partie intégrante des projets SEO, au même titre que les 3 piliers que sont le contenu, la technique et le netlinking. En combinant l’ensemble de ces actions, vous maximiserez vos chances de voir votre chiffre d’affaires évoluer positivement.

À LIRE AUSSI SUR LE BLOG
Optimisez vos liens internes pour booster le référencement naturel de votre site
article rédigé par Gwendal GEFFROY voir tous les articles

Commentaire