Blog SEOLes techniques et tendances d’optimisations SEO 2018

Les techniques et tendances d’optimisations SEO 2018

L’année 2018 est une année axée sur de nombreuses techniques et tendances en terme d’optimisation en référencement naturel. La montée en flèche du mobile et de la recherche vocale remettent en cause pas mal de chose dans le monde du SEO. Outre ces deux sujets, les fondamentaux tels que la sémantique (mots clés et contenus), le netlinking et la structure du code subsistent.

 

1 – Le mobile l’axe d’optimisation prioritaire cette année

 

Depuis plusieurs années (2014), Google met de plus en plus l’accent sur le mobile. Au fur et à mesure des avancées technologiques, le mobile a pris de plus en plus de poids dans le comportement de recherche sur les moteurs de recherche. Google a donc amorcé ce changement en douceur avec son label « Mobile-Friendly » qui avait pour but de mettre en avant les sites compatibles avec ce type de support. Par la suite (quelques mois plus tard), celui-ci a fait une nouvelle offensive avec ses mises à jours nommées « Mobilegeddon » qui ont poussé de très nombreux sites à se mettre rapidement à la page. L’augmentation accrue des recherches mobiles ainsi que des changements de consommation ont abouti par la suite à un nouvel index nommé « Mobile First ». Ce nouvel index n’est pas (comme son nom l’indique) exclusivement mobile mais il met l’accent sur l’accessibilité et l’optimisation de l’expérience utilisateur en fonction de son support de recherche. Ce qui veut dire qu’un site qui n’aurait aucune version adaptée aux mobiles serait fortement susceptible d’être impacté négativement en terme de positionnement dans les SERPs.

C’est pourquoi, aujourd’hui il est primordial d’avoir un site en responsive design (qui s’adapte automatiquement aux supports) et d’optimiser au maximum le temps de chargement des pages. C’est connu, un mobinaute n’aime pas attendre. Patienter 5 à 10 secondes pour avoir une information est trop long, la norme est de maximum 3 secondes. A savoir que 53% des internautes abandonnent la page si le temps est supérieur à 3s et qu’une seconde de chargement supplémentaire fait baisser le taux de conversion de 7%. L’ensemble de ces optimisations est donc vitale pour votre business qu’il soit orienté sur du e-commerce, de l’éditorial, ou autre.

Vous souhaitez tester la compatibilité mobile de votre site web cliquez ici

2 – La recherche vocale a le vent en poupe

Comme vous avez pu le voir, la recherche vocale prend de plus en plus d’ampleur. Cela est principalement dû à nos habitudes d’utilisations mobiles. L’apparition de nombreux assistants tels que Siri pour iOS ou encore l’assistant Google sur android ont amorcé cette petite révolution des comportements. De nos jours il n’est plus choquant de voir une personne parler à son mobile pour lui demander de trouver un restaurant ou une rue. De plus en plus d’utilisateurs s’orientent sur l’assistance vocale au lieu de taper leurs requêtes. C’est pourquoi il est important aujourd’hui d’adapter et d’optimiser ses contenus afin qu’ils répondent au mieux et au maximum de demandes vocales. Orienter nos titles sous forme de question ne serait-il pas une piste d’optimisation ? (piste à étudier)

La sortie des assistants de maison Google Home, Amazon Echo et Apple HomePod confirme une nouvelle fois cette tendance de la recherche vocale. Ces aides à tout faire ou à tout demander sont j’en suis sûr l’avenir du SEO. Il est donc important d’évoluer et de s’adapter à ce nouveau mode de comportement.

3 – Vérifier et optimiser les fondamentaux de son site

 

Avoir un site design et visuellement attrayant est une bonne chose mais cela ne veut pas dire qu’il sera vu par des milliers de personnes. Partir sur des bases saines est donc primordiale, il faut faire abstraction du « visuellement sympa » et s’orienter sur des axes plus concrets tels que le contenu, le maillage (interne et externe) ainsi que la technique.

 

A – Les contenus et leurs sémantiques

 

Revenons aux fondamentaux ! Pourquoi réalisons nous une recherche sur un moteur de recherche ? La réponse est simple, nous souhaitons trouver une réponse à notre interrogation. Il est donc important de se mettre à la place de l’internaute de d’anticiper son action. Que va-t-il taper comme recherche ? L’audit sémantique nous permet de répondre à cela. Connaître les mots clés et leurs champs lexicaux est à la base de toute stratégie sur internet quelle qu’elle soit. Utiliser les bons termes est la chose la plus fondamentale du référencement naturel. Si cette base n’a pas été travaillée, le site ne pourra pas être exploité à 100%. Un audit sémantique est donc la première chose à faire. Par la suite les mots les plus porteurs seront intégrés à l’ensemble de vos contenus et maillage interne. Néanmoins, un audit sémantique réalisé il y a quelques années n’est pas forcément représentatif des demandes actuelles. Il faut savoir se remettre en question et ne pas se baser sur ses acquis. Réaliser un audit sémantique régulier (tous les ans par exemple) peut être intéressant. Celui-ci vous permettra de vous réinventer et d’innover de nouveau pour proposer les bons contenus au bon moment et d’établir une nouvelle stratégie éditoriale.

L’information est le nerf de la guerre, il serait dommage de passer à côté d’un potentiel.

 

B – Netlinking, le vecteur de popularité par excellence

 

Tâche qui peut paraître ennuyante et fastidieuse à mettre en place, le netlinking interne et externe est pourtant un point incontournable du SEO. Cette action est déterminante pour la circulation du jus de popularité dans un site en interne et en externe. Un bon maillage interne permet aux robots d’affiner leur analyse et in fine d’optimiser le positionnement de telle ou telle page en fonction du mot clé sélectionné. C’est pourquoi il est important de réaliser une catégorisation pertinente et d’y insérer les bonnes ancres (mots clés).

En ce qui concerne le netlinking externe, celui-ci est aussi important que le netlinking interne. Travailler son maillage externe prouve aux moteurs de recherche que vous êtes un site populaire. Néanmoins, pour devenir un site référent aux yeux de Google, il est important de suivre quelques règles simples : écrire des textes avec du contenu en lien avec votre site, faire des ancres (liens vers votre site) en corrélation avec votre thématique… De nombreux outils tels que Yooda Insight ou Keyword Planner sont très utiles pour optimiser son netlinking notamment vos ancres.

 

C – La structure du code, les fondations d’un site

 

Aspect qui peut faire peur pour les néophytes, la partie technique d’un site internet constitue les fondations d’un bon SEO. Si cette partie est négligée, le site ne pourra pas être optimisé au maximum de son potentiel. Vous trouverez ci-dessous quelques  points techniques à vérifier :

– La structure de vos pages est-elle cohérente ? Une page bien faite doit obligatoirement avoir une structure Hn (titre) logique. Vous devez avoir un H1 unique sur toutes les pages suivi par des H2, H3, H4, H5,H6. Il n’est pas nécessaire d’avoir toutes ces balises mais il faut structurer vos informations de la plus importante à la moins importante.

Exemple :

Structure SEO Hn optimisée

– Vos pages possèdent-elles toutes des balises meta title et meta description ? Ces données sont importantes pour les moteurs de recherche en terme de détection de mots clés. Ces informations seront par la suite affichées dans les SERPs.

Exemple balise meta title et description de l'agence Zaacom

– Avez-vous un sitemap et un fichier robots.txt ? Ces deux dispositifs aideront une nouvelle fois les spiders Google à crawler et à indexer correctement votre site.

– Possédez-vous des pages erreur en 404 ? Avoir un nombre trop important de 404 peut nuire à votre référencement. Pour voir cela, vous pouvez réaliser un crawl avec Screaming Frog par exemple ou vous rendre sur votre Search Console.

Message Google de 404

– Si votre site internet est disponible en plusieurs langues, il est impératif d’intégrer des balises Hreflang. Celle-ci orienteront l’internaute vers la langue la plus adaptée en fonction de sa localisation.

<link rel= »alternate » href= »http://www.votresite.be » hreflang= »fr-be »/>
<link rel= »alternate » href= »http://www.votresite.qc.ca » hreflang= »fr-ca »/>
<link rel= »alternate » href= »http://www.votresite.ch/de » hreflang= »de-ch »/>
<link rel= »alternate » href= »http://www.votresite.es » hreflang= »es-es »/>

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur le support Google

– Éviter le duplicate content en intégrant des balises canonical à vos pages. Cela permettra aux robots Google d’identifier les pages référentes.

2018 peut s’avérer être une année charnière avec toutes ces innovations. Nous le verrons au cours des mois. Néanmoins, avant de vous engager sur des nouveaux chantiers SEO (recherche vocale, mobile) pensez à vous remettre en question et à consolider vos acquis en demandant conseil à des experts du domaine.

article rédigé par Maxime Consultant SEO voir tous les articles

Commentaire